Polymanga 2014 : Présentation du salon et premier jour

Départ Vevey, arrivé Montreux à 9h … C’est tôt, mais c’était plutôt combo.

La file à l’entrée s’est vite remplie et déborda sur la rue (qui avaient été en partie barré pour l’occasion). On a bien senti qu’on était au bon endroit, les câlins gratuits et les cosplays passant devant nous pour se mettre à la suite de la foule.

Bonjour les plombiers :D

Bonjour les plombiers 😀

Du coup, après une petite heure et demie d’attente, nous sommes entrés, toujours en compagnie de @_noskill , @_Azaret et @mkody97 .

Le cœur de la maison : le … salon !

Alors concrètement, on a vraiment fait le tour complet du salon en détail le dernier jour. Mais en faire le tour rapidement ne prends pas longtemps … si tenté que vous ayez un bon sens de l’orientation (ce que votre hôte n’a pas ><)

La (ou le ?) Polymanga se divisait en plusieurs étages que l’on parcourait en empruntant des escalators (ou de vrais escaliers pour les plus courageux) … Sans rire, on les a pris une bonne centaine de fois à force de faire des aller-retour entre les différentes salles. x)

Le plan pour ceux qui veulent 🙂

Le sous-sol : Goodies, manger et jeu vidéos

Sans nul doute l’étage le plus bruyant et heureusement le plus isolé. Divisé en deux parties, la partie jeu vidéos accueillais Sony, Nintendo et Swissgamers. Niveau jeu, on y retrouvait tout ce qu’on retrouve dans d’autres salons, sans grandes exclusivités. J’ai quand même jeté un œil au nouveau Yoshi Island (je suis un fan de la série ^^) et il me plait beaucoup. On s’est pas trop attardé sinon, Just Dance nous explosant les tympans à chaque musique passés.

Notez que c’est aussi à cet endroit que l’on pouvait acheter des bons pour ensuite acheter de la nourriture avec ceux-ci … Au final les prix étaient trop chers et nous avons fini par nous restaurer en achetant des sandwich à la station service se trouvant un peu plus haut en dehors du salon.

Au milieu se trouvait un « bar » vendant de la Redbull et du thé froid. Du coup, j’en ai profité pour en gouter (je n’avais jamais bu de Redbull avant) … Au début c’est pas trop dégueu (un gout de cerise chimique), mais cela ne dure que pour la première gorgé. Au fur et à mesure, cela deviens écœurant. Bref, c’est pas pour moi =/

De l’autre côté du mur, de la vente de goodies. Rien de bien nouveau encore une fois si vous faites le Japan Expo ou le Paris Manga. Avec un sacré bémol : On avait la désagréable impression que tous les revendeurs se sont approvisionnés chez le même fournisseur. C’était particulièrement visible sur les peluches. Alors certes, je ne dis pas que ce n’est pas pareil au Japan Expo, mais le fait d’avoir moins de vendeur amplifiais ce ressenti.

Bon, je ne dis pas qu’il n’y avait pas de jolie choses, je suis même tombé raide dingue d’une magnifique figurine de Madoka _ (mais à 260 francs T_T)

Oh et il y avait aussi un petit espace dédicace / vente de produits Noob / Nauheulband et Joueur du grenier (j’en ai profité pour acheter son DVD :3).

Raie de chaussées

Pas grand-chose, c’est surtout un lieu de passage entre les différents étages. Il y avait tout de même un couloir avec quelques jolie petites surprises :

  • Une exposition de toiles d’un artiste inspiré par la nature personnifiée (avec un tableau visionable en fausse 3D capté par les mouvements de notre corps)
  • Une salle dédié au karaoké (FUYEZ PAUVRE FOUS !)
  • Une salle réservée aux YouTubers Minecraft

Un mot sur les « youtubers », c’était une très bonne idée de regrouper à un seul endroit : leur public (de merde) ne nous faisais pas chier et qu’on en a pas du tout entendu parlé. Ah si, à un seul moment, le samedi après midi, la salle a dû être fermé pour une raison obscure, si vous connaissez l’histoire, je ne suis pas contre (à titre purement informatif bien sûr :D)

Premier étage : Peintures, artistes, dédicaces et -20% sur les files d’attentes

Surement l’étage où nous avons passé le plus de temps, découpé en deux par deux escaliers.

D’un côté, nous avions la file pour accéder aux dédicaces (je n’y suis pas allé) et la file pour aller à la salle show (réservé à la projection de films, d’animés, etc. …).

De l’autre, la file pour la salle Stravinski et le village des artistes. Ce lieu regroupe tous les dessinateurs et peintres qui cette année participaient à un concours pour gagner jusqu’à 1500 francs en faisant la meilleure toile pendant les 4 jours sur le thème de « Polymanga à 10 ans ».

Malheureusement, là encore, pas de photos. =/

Pour le dernier étage, ça se résume facilement : la salle show et Stravinski pouvant accueillir respectivement 1000 et 1700 places.

Cette première journée alors ?

Bah ma fois, plutôt cool. On a commencé par se perdre un peu partout avant d’atterrir dans la salle show pour regarder deux épisodes d’animés.

Tout d’abord, Chuunibyou. J’avais déjà vu pas mal d’artwork sur cette mystérieuse fille avec ce bandage particulier à l’œil. L’intrigue quant à elle est … originale. x)

Yuuta, le protagoniste s’est inventé dans sa période collégienne, un monde où il règne en maître des ténèbres, s’enfermant dans celui-ci, restant loin des autres … Ouaaaais, comme pas mal de gens de cet âge en fait (le trait est volontairement grossi, mais on s’est tous déjà inventé un univers rien qu’à nous). Il arrive donc maintenant au lycée et veux en finir avec cette « ancienne vie », se coupant de ses anciens camarades de classe et en changeant radicalement d’endroit.

Sauf que son monde imaginaire n’était pas que le sien. Une jeune fille du nom de Rikka est à fond dans son délire et … par le plus grand des hasards … se retrouve à devenir sa voisine. De là s’en suis quiproquos sur quiproquos entre un Yuuta qui ne veut plus entendre parler de son passé et la Rikka qui la pousse à revenir dans son univers imaginaire … Imaginaire … Ou pas ?

Je vous présente : Rikka !

Je vous présente : Rikka !

Un animé que je rajoute donc à la longue liste des animés à regarder. x)

Ensuite, Witchcraft Academy. Un mec qui tombe comme par hasard au milieu d’un conflit entre sorcière à la poitrine démesurée qui se battent pour l’avoir pour elle toute seule. Scénario déjà vu et revu, aucun intérêt, au final, on est parti mangé. x)

Dans l’après-midi, on est allé voir le concert du groupe Loverin Tamburin. La musique était pas mal, leur reprise de Pokémon m’a direct mis dans l’ambiance … Dommage que l’acoustique fut catastrophique ! Les basses beaucoup trop fortes, la batterie beaucoup trop mise en avant, le piano inaudible et une résonance dans la salle presque insupportable.

IMG_20140418_154354

Enfin le soir, nous sommes allés voir le Visiteur du futur. L’épisode déboîte et une partie de l’équipe du visiteur était présent pour répondre à nos questions et annoncer la tournée des cinémas pour l’épisode final (et comme j’ai été trop lent, je ne pourrais pas y aller T_T)

Voilà pour la première journée, plutôt à la cool sans se presser. Prochain article : Le reste des jours !

Une réflexion au sujet de « Polymanga 2014 : Présentation du salon et premier jour »

Laisser un commentaire